Sur notre exploitation

 Conscients que nous pouvons toujours améliorer nos pratiques, nous essayons de nous former tous les ans, de nous informer sur les techniques utilisées en agriculture biologique, d’échanger avec nos collègues et les techniciens, d’investir dans de nouveaux matériels.

Notre choix est de produire le plus naturellement possible, cela étant, nous ne souhaitons pas passer notre exploitation en agriculture biologique car cela engendrerait une augmentation de nos prix de vente. 

 

Nous participons à la collecte des plastiques agricoles usagés organisée par la CCPA pour le recyclage. Pour la vente, nous utilisons depuis 2005 des sacs biodégradables.

 

En 2008, nous avons planté une haie de 100 mètres de long avec une trentaine arbres d'essences différentes. En 2011 nous avons fait réaliser un diagnostic de l'environnement et de la biodiversité de nos parcelles afin de déterminer les points à améliorer.

 

En 2016 : agrandissement du magasin et construction, en bois, d'un hangar de stockage équipé de panneaux photovoltaïques.

 

 

Depuis le 15 décembre 2016, nous sommes producteur d'électricité dont une partie est auto-consommée.

 

Au printemps, nous semons des fèves qui attirent les pucerons et donc les coccinelles. Une fois qu’elles ont pondu, nous attendons quelques jours les éclosions pour ramasser les larves et les relâcher dans les serres.

 

Nous pratiquons, sous les serres, des lâchers d'auxiliaires  de macrolophus, d'aphidus, de larves de chrysopes, d'amblyseius pour éliminer les pucerons, les thrips,les aleurodes et les acariens. Mais nous avons aussi la présence naturelle d'auxiliaires telle que les syrphes, des praons, d'hémérobes, d'aphidoletes, de carabes,...